En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Espace pédagogique d'établissement

Education Physique et Sportive

L’organisation de l'EPS au lycée Bergson - Évaluation

Par admin bergson, publié le lundi 1 juin 2015 09:02 - Mis à jour le lundi 1 juin 2015 09:02

Les deux ensembles de compétences (CP et CM), sont évalués chaque trimestre et donnent lieu à deux notes distinctes : la moyenne de ces deux notes figure, au final, sur le bulletin de l’élève.

- Une note dite « d’Acquisitions motrices », sur 20 points :

En fin de trimestre, l’élève est observé, en situation active, globale et réelle, dans l’activité étudiée, et il est évalué par rapport à ses acquis en termes de comportement moteur.

Remarques :

  • Seuls les contenus enseignés sont évalués.
  • Les critères d’évaluation sont explicites et connus, à l’avance, par l’élève.
  • Trois niveaux de pratique (niveaux « N0 », « N1 » et « N2 ») sont clairement délimités, au préalable, par l’enseignant.

Le niveau « N0 » représente le niveau initial moyen de la classe : il correspond, en fin de cycle à une note de 0 à 9 ;

Le niveau médian « N1 » correspond à une note de 10 à 15 ;

Le niveau le plus élaboré (« N2 »), selon des critères qualitatifs de complexité, est le niveau visé pour l’ensemble des élèves de la classe considérée et correspond à une note de 16 à 20.

  • L’élève est donc invité à s’investir de façon active dans le processus d’apprentissage, afin de parvenir à des acquis réels et à des progrès qualitatifs visibles…La reproduction simple de savoir-faire antérieurs n’est en aucun cas suffisante : c’est bien l’évolution et la transformation du comportement qui est visée…

 - Une note dite de « Méthodologie », sur 20 points :

Les contenus méthodologiques sont intimement liés à l’APSA pratiquée, mais veulent aussi avoir une ambition et une portée beaucoup plus large. Une fois acquis, ils doivent en effet faciliter tous les apprentissages futurs de l’élève, et ce, dans quelque domaine que ce soit. De manière plus générale encore, ils doivent fournir les compétences nécessaires à la formation du « citoyen lucide et autonome » évoqué précédemment.

 En conformité avec les trois types de Compétences Méthodologiques définies par les programmes, trois points seront précisément abordés, étudiés et notés au cours de chaque trimestre.

 

  • S’engager de manière réfléchie dans l’action :

Chaque élève doit, dès le début d’un cycle,  prendre conscience des enjeux du cycle d’apprentissage qui s’annonce. Un questionnaire orienté, proposé en tout début de trimestre, l’amènera à réfléchir sur sa pratique et à se poser les questions stratégiques essentielles. L’intentionnalité, c’est-à-dire la pleine conscience du but final du cycle, ainsi mise en place dès les premiers contacts avec l’activité est fondamentale.

L’élève doit également faire l’effort personnel d’acquérir les connaissances utiles et nécessaires afin de pouvoir fournir, par la suite, un travail rigoureux, précis et efficace. De multiples sources d’informations, telles que posters, affiches, tableaux, fiches individuelles, documents informatiques sur le site du lycée, etc., en plus des informations orales, sont fournies par l’enseignant. Il appartient donc à l’élève d’assimiler les règles liées au fonctionnement de l’activité, ainsi que les règles de sécurité. 

 

  • Contribuer au fonctionnement du groupe :

Une grande partie du travail, en EPS, s’effectuant en groupe, les élèves se doivent decoopérer au maximum, au sein de leur équipe. Pour cela, il leur sera demandé de se répartir les rôles importants (responsable du matériel, secrétaire, arbitre, organisateur, capitaine, etc.) en début de trimestre, et de s’y tenir afin que le groupe reste fonctionnel.

Les groupes doivent donc, de ce fait,  se montrer capables de prendre en charge l’organisation des tâches d’apprentissage. L’acquisition de l’autonomie se fera au prix de cette implication active dans tous les aspects du travail

  • Apprendre à structurer ses apprentissages pour agir efficacement :

Pour se transformer efficacement, l’élève doit s’impliquer totalement dans ses apprentissages et non pas se contenter de « subir » en répondant passivement aux sollicitations. Pour cela, chaque cycle d’activité, sur la durée d’un trimestre, est conçu comme un véritable PROJET : l’élève devra vivre et participer activement à toutes les phases de ce projet : définir précisément le but à atteindre, réaliser un bilan initial des acquis, choisir une stratégie, construire les étapes nécessaires, expérimenter, évaluer, etc. L’élève doit donc structurer précisément ses apprentissages et en connaître parfaitement tous les rouages.

De plus, en cours de projet, il sera placé, volontairement, devant des situations concrètes, pensées et aménagées par l’enseignant, afin qu’elles présentent une difficulté et posent un problème à l’ensemble du groupe. Ces situations doivent amener l’élève à réfléchir, à prendre des décisions et à les mettre en œuvre. La (ou les) solution(s) ne sont pas données a priori…Charge à l’élève d’analyser les contraintes, d’émettre des hypothèses de solution, de tester ces hypothèses sur le terrain, avant des les valider ou de les infirmer