En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

... mais qui cristallise également les tensions...

Molimard Axel et Montiel Maxime 1ere Sb

Par FREDERIC DURDON, publié le vendredi 9 mai 2014 14:30 - Mis à jour le lundi 12 mai 2014 15:27

Une raison qui justifie d'autant plus le jugement d'Hansi et de son œuvre est le détail qui se cache dans une page de "Mon Village". En effet, comme on peut le voir en bas de l'image, sur l'exemplaire du livre qui est ouvert au premier plan ; sur la page de droite on peut distinguer un obélisque avec un coq à son sommet. Or cet édifice s'avère être un monument érigé par Auguste Spinner à Wissembourg (en Alsace, alors allemande). Il est consacré aux soldats français tombés au champ d'honneur sous l'ordre de différents généraux et maréchaux pendant le XVIII/XIX ème siècle.

L'inauguration a eu lieu le 17 Octobre 1909, mais elle se transforma en manifestation pro-française lors de laquelle plus de 50 000 Alsaciens/Lorrains chantèrent à l'unisson la Marseillaise. Les autorités allemandes furent profondément choquées.

On peut donc aisément comprendre pourquoi celles-ci jugent Hansi quand celui-ci y fit référence dans son œuvre. En effet, à chaque fois, dans chaque dessin, dès que Hansi dessine une "petite alsacienne", c'est sans doute à cet événement de protestation générale et de contestation de la domination allemande qu'il fait référence.

 

 

 + la lettre de Julie à Meriem du 14-18 Octobre 1914

Pièces jointes