En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Espace pédagogique d'établissement

Souvenir d'un territoire bucolique...

Amandine et Lucie (1ere L)

Par FREDERIC DURDON, publié le vendredi 9 mai 2014 13:07 - Mis à jour le lundi 12 mai 2014 15:09

Notice : Figure 16, Les visiteurs parisiens, tiré de Mon village, loc. cit., p. 19

"Presque toutes les histoires de "Mon village" sont conçues selon le même schéma: il y a d'un côté les bons Alsaciens, qui cultivent la mémoire de la France, même s'ils n'ont pas le droit de l'afficher ouvertement, et de l'autre côté les Allemands, avec toute leur arrogance, leur rustauderie et leurs manières désobligeantes, mais aussi les Français "de l'intérieur", sous les traits de touristes parisiens élégants et affables. Le village lui-même paraît appartenir au bon vieux temps de l'Alsace d'avant l'annexion. Quand on lit le portrait que fait Hansi des touristes allemands en Alsace et qu'on le compare avec celui des touristes français, cet éloge du "monsieur fort aimable", de sa "jolie madame" et de ses "enfants tout à fait gentils", semble être la caricature d'une caricature".

Source : http://www.deuframat.de/fr/conflits/perceptions-le-propre-point-de-vue-et-celui-de-lautre/lalsacien-jean-jacques-waltz-alias-hansi-ses-textes-et-dessins-anti-allemands-et-leur-utilisation-en-cours-dhistoire/la-caricature-du-pangermanisme.html

Pièces jointes