En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Espace pédagogique d'établissement

Souvenir d'un territoire bucolique...

Exposition virtuelle Kevin, Antoine et Milan 1ere Sb

Par FREDERIC DURDON, publié le vendredi 9 mai 2014 13:11 - Mis à jour le mardi 13 mai 2014 21:34

La première partie de l'exposition va porter sur une image active que nous avons conçue:

I/ Hansi et la vie quotidienne

Hansi présente la vie quotidienne de son village durant l'occupation allemande de l'Alsace. Sous ce dessin agréable à l’œil se cache une vraie caricature dans laquelle Hansi nous révèle son opinion et celle de la population.

II/ Hansi et la famille Résal

Nous étudierons le paysage à travers deux extraits de lettre de Louis Résal à Meriem et Julie Résal témoignant de la beauté du village de Hansi et de son dessin.


 

Louis envoya cette lettre du front, le 14 juin 1917, de Louis à Julie.

"(...) Le pays d'Hansi est extrêmement beau et séduisant. On se demande comment il y a eu des gens assez fous pour donner ce pays aux Boches en 70, car s'il y a un pays bien français c'est celui-là. Je reconnais constamment les paysages d'Hansi : un petit village avec chaque maison entourée de son jardin ou verger, et avec le clocher tout fin et très pointu; et autour la plaine, avec des arbres pas mal, et les Vosges violettes qui dessinent leur profil assez arrondi sur le ciel embrasé par le coucher du soleil. (...)"

Louis envoya cette lettre du front, le 15 juin 1917, à Meriem. Les passages entre guillemets sont des extraits de cette lettre.

"(...) Tu ne peux pas te faire une idée de ce que le pays d'Hansi est beau.. Je le savais beau mais je ne me l'imaginait pas aussi séduisant. Il me plaît dans les détails; il est vert; dans les villages les maisons ont des grands toits qui dépassent de beaucoup les murs et sont très inclinés, ce qui leur donne une allure très gracieuse. Les maisons sont placées très irrégulièrement par rapport à la route, et toutes sont entourées de jardins, séparés de la route par une barrière ou un mur d'un mètre de haut à peine, si bien qu'on voit très bien dedans. Il y a des acacias et du chèvrefeuille qui embaument, et toute cette verdure entoure tellement bien les maisons qu'on croirait chacune d'elle au milieu d'un parc. (...)"

III/ L'engagement d'Hansi

Ce dessin témoigne donc à la fois du talent de Hansi pour le dessin mais pas uniquement. Effectivement celui-ci  montre l'engagement de Hansi dans le conflit franco-allemand. Les éléments qui nous le prouvent sont bien évidement le drapeau et le soldat sur lesquels nous vous invitons à cliquer (dans l'image active), vous pouvez aussi cliquez sur d'autres détails.

Mon village, ceux qui n'oublient pas, 1913

Les images numérisées sont tirées du fac-similé réalisé d'après l'exemplaire de luxe N°97 de l'édition de 1913.

"Tu ne peux pas te faire une idée de ce que le pays d'Hansi est beau..."

© Editions L Nuée Bleue / DNA, Strasbourg

Pièces jointes