En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Espace pédagogique d'établissement

"Des lieux d'Histoire et de Mémoire de la Résistance et de la Shoah de l'Anjou à Cracovie "( 2014)

Angers, capitale de la Pologne de 1939 à 1940

Publié le mardi 18 mars 2014 20:39 - Mis à jour le mercredi 23 avril 2014 18:45

 

Angers, capitale de la Pologne de 1939 à 1940

 

Comment Angers rend-il hommage à cette période de l'histoire ?

 

Résumé:

         Angers a accueilli le gouvernement polonais en exil de 1939 jusqu'en 1940 alors que la Pologne était occupée par l'Allemagne nazie. Ce gouvernement s'installera principalement en centre-ville et à Saint-Barthélemy-d’Anjou. 70 ans après, les angevins et des représentants du gouvernement polonais ont inauguré une plaque commémorative à la gare.

 

Histoire:

         En septembre 1939, l'Allemagne envahit la Pologne. Le gouvernement polonais part en exil, en France jusqu'en juin 1940.

         En polonais: dziwna wojna « guerre étonnante » est le nom donné à la période du début de la Seconde Guerre Mondiale qui se situe entre la déclaration de guerre par la France et le Royaume-Uni (les Alliés) à l'Allemagne nazie le 3 septembre 1939 et l'offensive militaire contre la France le 10 mai 1940. Cette période se caractérise notamment par la campagne de Pologne et ses répercussions sur le front occidental.

         La France et le gouvernement polonais choisissent la ville d'Angers, à proximité de Paris et à la campagne à la fois. Cette ville était adéquate grâce à ses châteaux, sa gare, ses grands hôtels pouvant accueillir tout un gouvernement en toute intimité.

         Depuis longtemps ces deux pays ont de forts liens. Les relations franco-polonaises remontent à plusieurs siècles : depuis 1154 avec la première croisade. Depuis cette date, les deux armées ne se sont jamais affrontées. La Pologne et la France ont tissé d'autres liens à travers les mariages royaux et les descendances. Cela explique la forte présence de polonais en France depuis 1154 même si ce nombre tend à diminuer.

 

    

 

1) Le Boulevard Foch, regroupement de nombreuses institutions.

         Le boulevard Foch rend hommage à Ferdinand Foch qui reçut le titre de  maréchal des armées  françaises , anglaises et polonaises . L'hôtel de la Merinière, situé à l'angle du boulevard Foch, accueille les services du ministère des affaires étrangères. Au 3 boulevard Foch était placée l'ambassade de France à l'hôtel de Montrieux.

"Le Petit Courrier"

  • "Le petit Courrier" @Archives Départementales du Maine et Loire

       On peut supposer que la photo a été prise en haut de la rue d'Alsace sur le Boulevard Foch. Le journal « Le Petit Courrier »  publie le 23 novembre 1939 un numéro spécial à l'arrivée du général Sikorski à Angers. L'arrivée polonaise le 22 novembre 1939 à 14h40 est à la une du journal, cette arrivée du président du conseil polonais en exil  était considérée comme un événement important par les angevins qui les accueillent avec émotion et simplicité, puis on peut voir la foule acclamé joyeusement le gouvernement en exil.

Déclaration maire d'Angers

  • " Le Petit Courrier" @Archives Départementales du Maine et Loire

2) Le château de Pignerolles, où s'installe le gouvernement polonais.

Château de Pignerolles

Château de Pignerolles (@Archives Départementales du Maine et Loire)

   Le 22 novembre 1939, le 125e régiment d'infanterie et l'état major s'installent à Angers. Le gouvernement loge dans les hôtels de luxe à Angers.

Gouvernement polonais

  • Stade Bessoneau @Archives Départementales du Maine et Loire

L'ambassadeur de France en Pologne, Léon Noël explique les raisons du choix de l'Anjou : " L'éloignement par rapport aux frontières, les communications faciles avec Paris, la possibilité d'installer le Président de la Pologne dans la propriété de Pignerolles, le caractère paisible de la population et les liens unissant l'Anjou à la Pologne à travers l'histoire de la reine Hedwige ".

 

 

 

3) La plaque de la gare en souvenir de l'installation du gouvernement polonais à Angers

         70 ans après , une plaque commémorative a été placée à la gare Angers St Laud.

               Inauguration de la plaque commémorative à la gare Saint-Laud d'Angers (© Jacek Rewerski - Association Anjou Pologne)

  •         Inauguration de la plaque commémorative à la gare Saint-Laud d'Angers (© Jacek Rewerski - Association Anjou Pologne)

4) L'Anjou crée une Saison Polonaise en Anjou en 2004.

         Cette Saison Polonaise est une saison culturelle nommé Nova Polska. Elle a eu lieu de septembre à décembre 2004 pour permettre à un pays étranger, grâce à l'accueil qui lui est réservé, de présenter sur l'ensemble du territoire français les différentes facettes de sa culture. Annoncée dès septembre 2000 à l'occasion de la visite du premier ministre Polonais en France, Nova Polska est une occasion unique pour le public français d'apprécier l'héritage que la «  Nouvelle Europe » lui apporte. Nova Polska a ainsi organisée plus de 600 évènements culturels à travers toute la France pour contribuer à réveiller la mémoire. Ces évènements étaient des expositions comme «  Hedwige D'Anjou, roi de Pologne » du 18.09 – 15.11 et « Anjou- Pologne, une histoire contemporaine » du 18. 09 au 15. 11, avec aussi des conférences, des concerts, de la littérature , du cinéma...

Nowa Polska

Article rédigé par Louise Mercier et Camille Raboin 1ère ESa

Article suivant : "Etre juif à Cracovie avant la guerre"

SOMMAIRE