En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

"Résister par l 'art et la littérature" (2016)

Les chanteurs et humoristes de la BBC

Par Anaïs BLAZY, publié le jeudi 10 mars 2016 17:18 - Mis à jour le jeudi 24 mars 2016 21:25

La BBC diffuse des chansons, des émissions humoristiques, des chants militaires, des discours… Ces « voix de la liberté » servent à divertir la population mais va aussi permettre le droit à l'information et la mobilisation  contre la propagande de l'occupant et du gouvernement de Vichy. La BBC a été fondée en 1922 en Angleterre et elle a commencé à se diffuser en Europe en 1938. En 1940, la BBC ouvre ses antennes à ceux qui refusent la défaite. Radio Londres est née et va devenir le lieu de rendez vous des Français pendant quatre ans. De jeunes et talentueux chroniqueurs dont Pierre Dac, l'un des plus célèbres. Une véritable guerre des ondes se joue face à Radio Paris et Radio Vichy. Victime de son succès les Allemands interdisent son écoute et décident de confisquer tous les postes de radio des régions susceptibles d'être touchées par le débarquement. Dans une première partie, nous verrons comment la BBC peut être un moyen pour la population de se mobiliser, en se battant pour des idées de libertés et ensuite en maintenant le moral de la population. Deuxièmement nous verrons grâce à quels outils elle y parviendra.

I) La BBC se bat pour des idées de liberté

Pour la première fois , la radio s’impose comme une arme capitale. Après l’Appel lancé par le général de Gaulle le 18 juin 1940, Radio Londres continue à se battre pour répandre des idées de liberté. Radio Londres devient le porte-parole de la France Libre.
Le 26 août, une nouvelle émission est créée : « Les Français parlent aux Français ». Les émissions sont dynamiques et les programmes sont cohérents. Cette émission galvanise les énergies et encourage les Français à résister. Chaque soir, on y entend de véritables croyances en une victoire proche.
Jusqu’à la Libération, cette émission de radio, Radio Londres, va mettre en fureur la propagande ennemie. Un slogan imaginé par Oberlé fera merveille dans cette bataille pour la vérité :

                                    « Radio Paris ment, Radio Paris ment , Radio Paris est allemand ».
Radio Londres émet également des messages codés, destinés à la Résistance intérieure, annonçant notamment des parachutages. Quatre parachutages sont organisés et réceptionnés avec succès sur le terrain de Neuvy-Bouin par les équipes de résistants de l'Organisation Civile et Militaire (OCM). Ceux-ci se déclenchent toujours après un message de la BBC qui, de plus ,est en général un message de paix, comme
« Tout ce qui approche de l'amour éloigne de la mort » .

Toutes les émissions françaises de Radio Londres s’efforcent de mobiliser la population française. Pour le 1er janvier 1941, le général de Gaulle appelle les Français à déserter les rues des villes et des villages pendant une heure. Puis Radio Londres lance la « campagne des V » : les Français sont invités à tracer le signe de la victoire sur les murs, les portes, les trottoirs et les affiches de propagande de l’ennemi. Beaucoup passent à l’acte, en particulier les jeunes, et rajoutent souvent une croix de Lorraine. Les 1er mai, 14 juillet et 11 novembre, il est demandé d’organiser des rassemblements sur les places publiques, devant les mairies ou les monuments aux morts. Le 14 juillet 1941, des milliers de personnes se retrouvent place de l’Étoile et sur les grands boulevards à Paris, renouvelant en l’amplifiant la première manifestation patriotique du 11 novembre 1940.Radio Londres a donc réussi à raviver l'idée de liberté chez les Français. Ce qui déplaît fortement à l'occupant qui prend conscience de l'impact de cette radio sur la population et en interdira sans succès l'écoute (écouter Radio Londres était dangereux, on pouvait être dénoncé comme résistant) et organisera un brouillage systématique et puissant.
L’audience des émissions de Radio Londres ne cessera de s’élargir et en 1944, une large majorité des foyers métropolitains écoute cette radio « interdite » qui répandait l’espérance et appelait alors, à l’action.

Le chant des partisans

Le Chant des partisans ou Chant de la libération est l’hymne de la Résistance française durant l’occupation par l’Allemagne nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu´on enchaîne?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c´est l´alarme.
Ce soir l´ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.
Montez de la mine, descendez des collines, camarades!
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite!
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite...
C´est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...
Ici chacun sait ce qu´il veut, ce qu´il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l´ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Sifflez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute...
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne?
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh..."

 

Titre: «Le Chant des Partisans»

Auteurs: Joseph KESSEL et son neveu, Maurice DRUON (deux écrivains).

Compositeur: Anna MARLY (chanteuse, compositeur russe).

Date: 1943

 Ce chant engagé, cette «Marseillaise de la Résistance», est devenu l’hymne de la Résistance durant la Seconde Guerre Mondiale. Parachuté par les avions de la Royal Air Force, ce chant deviendra le chant de ralliement de la Résistance en France, mais aussi en Europe.Il sera chanté (ou sifflé) par des résistants dans les prisons ou par des condamnés à mort au moment de leur exécution. Ce chant a pour but de glorifier et de motiver la Résistance. Il s’adresse bien sûr aux résistants (environ 300 000 hommes et femmes à la fin de la guerre) mais il présente également de façon anonyme la Résistance . Il ne faut pas oublier que l’efficacité de la Résistance provient de l’union des Français, décidés à vaincre la dictature nazie. Des hommes et des femmes de tous horizons politiques et religieux n’ont pas hésité à aller jusqu’à sacrifier leur vie pour lutter contre l’occupant nazi

II) Elle permet le maintien du moral de la population

Pendant les dernières guerres, la radio joue un rôle essentiel puisqu'elle permet le maintien du moral de la population mais aussi le moral des soldats partis au front. Pendant la deuxième Guerre mondiale, les Allemands imposent leur propagande sur la radio des pays occupés avec une censure et un contrôle total des ondes en zone occupée. Le début de l'écoute massive de la BBC radio commence le 18 juin 1940 avec un appel historique, celui du Général de Gaule, qui par la suite donnera des information sur la vie des soldats et des civils. Le Général de Gaule déclare : « La flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas ». Avec  cette phrase débutera l'espoir pour les Français.

Pendant la guerre, la BBC permet de maintenir le moral de la population française. Nous pourrions prendre en exemple Pierre Dac qui était un « speaker » dans l’émission Les Français parlent aux Français, et qui lisait des messages dédiés aux résistants français ; cette émission avait pour générique la cinquième symphonie de Beethoven, dont le chiffre 5 est représente par un V en chiffre romain, comme le V de la victoire, il sera également écrit en morse (trois points un trait).

L'émission Les Français parlent aux Français qui fut une émission quotidienne radiophonique en français sur les ondes de la BBC, diffusée à partir du 14 juillet 1940 jusqu'au 31 août 1944. Cette émission a joué un très grand rôle pour faire connaître les nouvelles du front sans passer par  la propagande nazie, transmettre des messages codés à la résistance intérieure française mais aussi soutenir le moral des Français. Grâce à cette émission les Français avaient la possibilité de communiquer à travers cette radio, et à partir de là les civils pouvaient être tenue au courant de ce qui se passait au front ; quant aux soldats partis au front, la radio leur permettait d'égayer la longue attente qu'était la guerre. Cette émission était très appréciée des Français, par exemple le 22 janvier 1941 un Français qui écrit à la BBC et qui en commente les émissions déclare :

« Le ridicule tue, fait-le plus varié, plus mordant,

que l'esprit de Molière soit présent à leur formation,

que vos attaques respirent une verve chaque fois plus mordante.

Que ces attaques ne soient jamais empreintes de trivialité …

Continuez dans cette voie, c'est la bonne. »

A l'antenne, nous retrouvions souvent des jeunes chroniqueurs qui donnent une nouvelle allure à la radio BBC à travers divers mises en scènes, diverses chansons, ou encore divers discours. Ces jeunes chroniqueurs seront alors appelés voix de la de la liberté et ils vont parvenir à divertir la population tout en l'informant des événements et en la mobilisant contre la propagande de l'occupant et du gouvernement de Vichy. Malgré les difficultés, ces jeunes chroniqueurs vont réussir à imposer de véritables « spectacles sonores » ; leur émission va devenir des armes de lutte contre la propagande de l'occupant. Duchesne, metteur en scène, organise son émission comme un spectacle rapide, au ton familier, qui fait alterner d'excellents commentaires des événements avec des reportages, des saynètes, des chansons. Les sketches et les chansons proposés à la BBC radio sont des chansons qui s'appuient le plus souvent sur des airs connus dont le contenu est déformé à l'aide de jeux de mots.

Pierre Dac y parodie des chansons populaires qui raillent les Allemands et les collaborateurs. Partant d'airs connus, elles sont facilement mémorisées par les auditeurs qui les fredonnent ensuite dans cette France occupée et tout en se donnant le moral, transmettent ainsi un message de refus à la censure allemande. La chanson "Radio Paris ment" reprise de l'air de la chanson Cucaracha illustre parfaitement ce concept. Les chansons de Pierre Dac seront régulièrement passées sur Radio Londres, et son humour permettra à bien des Français de ne pas céder à la morosité de l'occupation.

L'humour et l'optimisme étaient des armes destinés à maintenir le moral des troupes, de la Résistance et des populations civiles en pointant et en amplifiant délibérément les faiblesses de l'adversaire.

Des  outils nombreux

La BBC visent à frapper et à mobiliser les esprits grâce à des chansons détournées, des émissions humoristiques, des chants militaires, des pièces de théâtre, des dialogues… A l'aide de jeunes chroniqueurs (Jacques Duchesne, Jean Oberlé, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Pierre Bourdan et Pierre Dac) employaient un ton nouveau à l'antenne, diffusaient messages personnels, sketches, chansons, blagues et publicités détournées. Le succès rencontré poussa les Allemands à faire interdire son écoute en confisquant les postes et en punissant lourdement les auditeurs. Radio Londres était devenue une véritable arme de guerre. Elle encourageait les Français à s'insurger contre l'occupant et dénonçait la désinformation des radios collaborationnistes. Certains programmes n'hésitaient pas à employer l'humour et la satire, à parodier des chansons ou des discours politiques.

Des chroniqueurs célèbres

André Isaac, dit Pierre Dac, naît le 15 aout 1896. L'humoriste français débute en 1922 à la Vache enragée, puis, à la radio, dans les années 1930, aux commandes de l'émission La course au trésor. Durant la seconde Guerre mondiale, résistant, il se réfugie à Londres où il devient la voix de la France de 1943 à 1944. Il compose et interprète des chansons.

Maurice Van Moppès est né en 1904 à Paris et meurt en 1957 à Antibes. Il fut peintre,illustrateur, décorateur de théâtre et chansonnier.Il fut également diplômé de l'école du Louvre. Il devint caporal infirmier pendant la seconde guerre mondiale et rejoignit De Gaulle à Londres. Il intervenait souvent dans l'émission "Les Français parlent aux Français" à la BBC. Il rédigea un recueil de 25 chansons parodiques entre 1940 et 1943, se moquant de l'occuppant allemand, sur des airs connus, très populaires. Le livret de "La chanson des V " est parachuté en 1944 par les avions de la RAF.

Qui compose des chansons

« La défense élastique » en 1943 par Pierre Dac est une satire des choix et des échecs militaires d'Hitler : sa stratégie s'avère désordonnée et inefficace, Hitler ne veut pas s'avouer vaincu, et seule sa propagande peut encore la présenter comme redoutable.

 

Un jour Adolphe Hitler

S'prom'nant sous le D'nieper
A dit j'vais vous montrer, j'ai du flair
J'ai compris tout à coup
Qu'la défense avant tout
Devait être montée sur caoutchouc
Ma méthode est basée sur l'élasticité
Eins , zwei, drei
Je vais vous l'expliquer

Chaque pas en avant
Doit être immédiatement
Suivi la chose est claire
De quinze pas en arrière
Puis de manière adroite
L'aile gauche glisse sur l'aile droite
Pendant qu'l'aile droite

Ebauche un virage sur l'aile gauche

Ah,Ah,Ah,Ah C'est la défense élastique
Ah,Ah,Ah,Ah Y'a rien d'plus chouette que c'truclà


C'est non seulement génial
Mais encore radical
Et bien plus actif que l'véronal
L'astuce de tout'façon
Est d'donner l'impression
D' faire de la progression à reculons
Faut déployer d'l'adresse
Plus encore de souplesse
Mine de rien, coudes aux corps en vitesse

Quand une brèche se produit
Sur un point du circuit
On fait une épissure
Qui colmate la fissure
Pour n'pas être accroché
Suffit d'se décrocher
Et d'opérer son r'pli
Avant qu' ça n'fasse un pli


S'défendre élastiquement
Nécessite constamment
Qu'on s'garde derrièr' pour prendre les d'vant
Bref l'avance dans l'recul
Est un fameux calcul
Qui prouve bien que sans rien tout est nul
C'est une formule heureuse
Qui permet sans qu'on s'creuse
D'annoncer une défaite victorieuse

L'offensive à l'envers
Ca démontre à l'ennemi
Qui vous r'garde de travers
Qu'on court plus vite que lui
A quoi bon se colter
Avec les Bolcheviks
Vaut bien mieux les lacher
Avec un élastique

 

Ci-dessous une interprétation d'une chanson par Maurice Van Moppès. Le thème musical est la Cinquième Symphonie de Beethoven, symbolisant le V de victoire. En 1943 :

Il ne faut pas

Désespérer,

On les aura !

Il ne faut pas

Vous arrêter

De résister !

N'oubliez pas

La lettre V

Ecrivez là, chantonnez là

V, V, V, V...

Sur le muret

Sur les pavés

Faites des V !

Mais vous pouvez

Faire endêver

Les doryphores

Et sans remords,

Et sans danger

Vous sifflerez

Vous chanterez

V, V, V, V !

C'est ici une chanson brève qui s'inspire du chant des partisans. Il s’agit également d’un appel et d’un encouragement à la résistance : « il ne faut pas » est utilisé deux fois, pour que tous les opprimés gardent l’espoir.

Des sketches humoristiques

L'émission « Les trois amis » est une pièce radiophonique où trois amis qui discutent politique, comme chaque semaine, après avoir déjeuné ensemble. Chaque personnage incarne un discours et un regard différent sur l'actualité : Jean est le plus pessimiste, il exprime son inquiétude avec colère, trouve que la situation de la France est presque aussi mauvaise qu'en juin 1940 ; Pierre est optimiste mais s'intéresse peu à la politique ; Jacques est raisonnablement confiant, et pense qu'il faut « tenir le coup ». L'actualité du début de l'année 1942, en particulier la situation sur le front de l'Est ou en Afrique du Nord, est propice à des interprétations variées ; le sketch exprime les diverses opinions et inquiétudes qui parcouraient la société française, alors que le tournant de la guerre en faveur des Alliés n'était pas encore accompli.

La BBC diffusait donc au total des informations quotidiennes aux Français, des émissions à contenu politique, des programmes humoristiques enregistrés à Londres par les équipes françaises de la BBC. Les sketches et chansons s'appuyaient le plus souvent sur des airs très connus, des jeux de mots et un contenu détourné ; les textes étaient interprétés par Pierre Dac et d'autres, accompagnés par l'orchestre de Francis Chagrin. Ils employaient un ton nouveau à l'antenne et inventaient une radio de proximité avec des sketches et des chansons mais également des messages personnels, des blagues ou des publicités détournées. Cette radio encourageait les Français à exprimer leurs désaccords contre l'occupant avec le plus souvent une touche d'humour. L'humour et l'optimisme étaient des armes destinées à maintenir le moral des troupes, de la Résistance et des populations civiles, en pointant et en amplifiant délibérément les faiblesses de l'adversaire.

Une touche d'humour

Nombreux sont les chroniqueurs qui tentent de redonner le sourire aux Français par leurs chansons, leurs poèmes ou leurs jeux de mots mais le plus notable reste Pierre Dac, qui anime l'émission Les Français parlent aux Français où il parodie des chansons populaires en raillant les Allemands et les collaborateurs. Parmi ses chanson les plus notables on peut compter Le chant des Waffen SS ou La tyrolienne haineuse (en collaboration avec Francis Blanche) On peut aussi retenir l'émission Les trois amis qui a lieu chaque semaine, où le réalisateur Michel Saint-Denis (sous le nom de Jacques Duchesne) ainsi que Pierre Bourdan et le dessinateur Jean Oberlé (inventeur du slogan «  Radio-Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand ») incarnent Jean (le pessimiste) , Pierre (l'optimiste) et Jacques (le médiateur). Les trois compagnons se retrouvent régulièrement afin de discuter de l'actualité sans tabou. Les émissions humoristiques de la BBC en français ont un grand succès en France, le taux d'audience dépasse celui des émissions françaises. Laval, le ministre de l'interieur de Pétain, remarquant cet engouement pour la radio anglaise va même jusqu'à imiter les slogans de ses ennemis pour sa propagande. L'humour est donc omniprésent dans les émissions de la BBC, cependant, et malgré un taux d'audition élevé, certaines émissions sont supprimées en novembre 1942 car jugées trop légères face au durcissement de l'Occupation. L'humour est beaucoup utilisé pour les émissions de la BBC, c'est un moyen de se battre plus pacifique que les actes de sabotages mais non moins dangereux car les chroniqueurs et les auditeurs risquaient gros s'ils étaient attrapés par les Allemands. L'humour permet également de faire comprendre aux Français qu'ils ne sont pas seuls et de leur redonner espoir, de les pousser à se battre pour la liberté. C'est également une façon pour les résistants de montrer aux Allemands que s'ils peuvent leur prendre leur liberté, ils ne peuvent pas leur prendre le rire.

--------------------

Réalisé par des élèves de 1ère ESb. 2015-2016.

Lien vers l'article suivant sur  "La bête est morte ! La guerre mondiale chez les animaux".

Lien vers le sommaire

Pièces jointes
Aucune pièce jointe