En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Espace pédagogique d'établissement

Travaux interdisciplinaires sur " la rhétorique du discours" en anglais et français (2017)

Contre le travail des enfants

Par BRIGITTE RICHARD, publié le mercredi 7 juin 2017 15:18 - Mis à jour le mercredi 7 juin 2017 15:18

 

 

Mesdames et Messieurs,

 

Je viens devant vous aujourd'hui afin de dénoncer certaines pratiques et certains comportements inhumains,injustes et impensables que des entreprises ont mis en place au détriment de pauvres enfants et adolescents.

 

C'est en me rendant dans plusieurs pays d'Asie ou d'Afrique que j'ai pu constater la gravité des faits . En effet, je suis allé dans plusieurs usines de grandes entreprises où j'ai observé de nombreux enfants travaillant à la chaîne pendant près de douze heures par jour! Rendez-vous compte de leur souffrance! Ils mettent aussi leur santé en danger, par exemple quand ils participent à la production de jeans, qui sont colorésla avec des produits chimiques.Tout cela pour un salaire dérisoire.

 

Ces malheureux jeunes ne reçoivent aucune éducation et aucun savoir qui ne sont pourtant pas à négliger. Ils gâchent leur vie pour nourrir leur famille. Les entreprises qui les emploient ne pensent qu'à gagner de l'argent et peu importe la manière. Ces enfants sont finalement des esclaves. Cela paraît invraisemblable à notre époque, mais malheureusement, c'est la réalité. Il faut que cela change au nom du progrès et de l'humanité.

 

Je pense notamment à cet enfant prénommé Xunan et qui travaille dans une mine de soufre pendant près de dix heures par jour. Il est exposé aux vapeurs toxiques qui lui provoquent des complications cardiaques,pulmonaires et visuelles.Il risque de mourir avant 50 ans. L'argent qu'il reçoit est de deux euros environ par jour. Il ne peut évidemment pas nourrir sa famille et ses frères et sœurs, qui lancent un appel au secours pour pouvoir sortir de cette situation catastrophique.

 

Ainsi, je vous demande, mesdames et messieurs, de permettre d'arrêter ces pratiques indignes et d'aider ces misérables familles en difficulté.Ce combat sera un bras de fer! Il ne faudra pas lâcher car l'avenir de l'humanité en dépend.

 

Faustin G.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe