En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Travaux interdisciplinaires sur " la rhétorique du discours" en anglais et français (2017)

La cause des femmes

Par BRIGITTE RICHARD, publié le mercredi 7 juin 2017 15:02 - Mis à jour le vendredi 9 juin 2017 00:43
tpe-femmes-us.jpg

Discours sur la cause des femmes

 

Monsieur le Président, Monsieur le président de la Commission des lois, Madame la présidente de la délégation aux droits des femmes, Mesdames et Messieurs les députés.

Je m'adresse aujourd'hui à vous, car en tant que féministe j'ai besoin de votre aide. Nous souhaitons mettre fin aux inégalités entre les sexes, et pour y parvenir, l'implication de tous est indispensable.

 

Il faut que vous sachiez que peu importe votre sexe, homme ou femme, vous représentez la Nation. Une Nation dans laquelle tous les citoyens sont égaux en droits, ainsi que le veut notre Constitution, ainsi que l'exigent les valeurs de notre République.

En tant que citoyenne française et surtout en tant que femme, je pense qu'il est normal que je sois payée autant que mes collègues masculins. Je pense qu'il est normal que je puisse disposer de mon corps comme bon me semble. Je trouve qu'il est normal que les femmes participent à la politique et aux prises de décisions de mon pays pour me représenter. Je trouve normal que la société m'accorde le même respect que les hommes. Mais malheureusement, je constate avec regret qu'il n'existe encore aucun pays où toutes les femmes sont assurées de bénéficier de ces droits.

Il m'est impossible de parler d'avancée des droits des femmes sans évoquer le nom de celle grâce à qui les Françaises ont enfin repris le contrôle sur leur corps en rendant légal l'avortement en 1975: Simone Veil! Un grand nom pour toutes et tous en défendant la cause des femmes à travers le monde.

Venons-en aux faits. Ces jours derniers, j'ai vu une femme se faire rabaisser seulement parce qu'elle avait décidé de ne pas mettre sa vie en danger pour mettre un enfant au monde. Aujourd'hui, je pense qu'il es temps de réagir! Il est temps de créer des lois pour que la souffrance des femmes cesse. Et c'est en grande partie pour cela, mesdames et messieurs, que je me tiens devant vous en cette journée symbolique. Puissions-nous peut être devenir le premier pays, la première Nation à se prévaloir d'être parvenue à instaurer l'égalité entre les hommes et les femmes.

Notre mission de demain est bien de passer d'une égalité de papier à une égalité dans les faits. Pour cela, la mobilisation et la mise en commun de toute la société pour changer les comportements et changer les habitudes est également indispensable: elles nous permettront d'une part d'éviter que la misogynie ne devienne encore plus un crime contre l'humanité. Mais pour cela messieurs, vous devez comprendre que la cause des femmes est aussi celle des hommes.

En effet, l'égalité des sexes est aussi votre problème. Pourquoi? Eh bien simplement parce que jusqu'à présent, la société a considéré que les pères avaient un rôle moins important à jouer dans l'éducation que les mères. Nous parlons trop peu des hommes qui sont prisonniers de stéréotypes liés au genre même si je sais pertinemment qu'il y en a. J'ai vu des hommes qui souffraient de troubles psychiatriques mais qui ne demandaient pas d'aide, par crainte d'avoir l'air moins viril. J'ai vu des hommes peux sûrs d'eux essayer d'imiter ce qu'ils pensaient être le succès au masculin.

Après tout ce long discours, vous pensez peut être que je n'ai pas ma place ici. Et vous avez peut être raison. Mais si je ne le fais pas? Qui le fera? Si je ne le fais pas maintenant, alors quand? Alors si comme moi vous croyez à l'égalité des sexes, vous êtes peut être l'un ou l'une de ces féministes qui s'ignorent. Et pour cela, je vous applaudis.

 

Aujourd'hui, ensemble nous luttons pour un monde uni, il s'agit donc d'agir. Dans les partis, au parlement mais aussi dans l'entreprise, à l'école. Partout! Réaffirmer le principe d'égalité. Réapprendre la longue lutte que les femmes durent mener pour pouvoir disposer librement de leur corps. Car c'est cet acquis qui est aujourd'hui en péril. C'est à nous tous, hommes et femmes, de le défendre. Citoyens français, de tout mon cœur, je vous en remercie.

                                                                                                                                                                                                   Fanny

Pièces jointes
Aucune pièce jointe