En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Travaux interdisciplinaires sur "la traite, l'esclavage et leurs abolitions" (2016)

Nantes et Liverpool , deux des principaux ports négriers européens au XVIIIème siècle

Par LOIC COCHENNEC, publié le vendredi 29 avril 2016 15:27 - Mis à jour le vendredi 29 avril 2016 23:13

 

La traite négrière atlantique débute mi XVème siècle dans les pays tels que le Portugal et l'Espagne suivis de peu par la France et la Grande-Bretagne. Cette traite consistait à déporter des esclaves noirs d'Afrique en Amérique échangés contre des indiennes, des armes, de l'alcool,... en Afrique puis contre des produits issus des plantations comme du sucre, du tabac du coton,... en Amérique.

 

 

 

I) Deux ports aux nombreux points communs

A) Liverpool, 1er port négrier européen ; Nantes, 1er port négrier français

 La France arma 4220 navires négriers et se classe troisième parmi les nations négrières derrière la Grande-Bretagne et le Portugal.

 

Nantes et Liverpool ont de nombreux points communs, ce sont tous deux des ports d'estuaire (La Loire pour Nantes et le Mersey pour Liverpool). Leur activité principale au XVIII ème siècle était l'activité portuaire en particulier la traite négrière bien que l'activité commerciale négrière ait commencé plus tôt à Liverpool qu'à Nantes, les deux villes se sont toutes deux enrichies. Liverpool fut  le plus grand port négrier d'Europe bien que l'abolition de la traite négrière au Royaume-Unis (1807) fut votée avant celle du reste de l'Europe (1815). 4894 expéditions négrières sont parties de Liverpool déportant 1.4 millions d'esclaves tandis que  Nantes, le plus grand port négrier français,  fît partir 1740 expéditions négrières, déportant ainsi plus de 500 000 esclaves.

Plan de la ville de Nantes en 1756, par Cacault, détail du centre-ville.

On voit donc que leurs activités sont sensiblement les mêmes mais que le port de Liverpool l'a fait en de bien plus grandes proportions, notamment de part la taille des navires envoyés, ceux de Liverpool étaient en moyenne deux fois plus grands que les navires nantais; ces derniers ne chargent "que" 350 esclaves dans l'entrepont.La mortalité sur un navire Nantais est en moyenne de 13,8 % (entre 4% et 9.5% à la fin du XVIII siècle). Les chiffres sont bien plus élevés sur les bateaux partis de  Liverpool.

Ville et port de Nantes, gravure de Jacques André Portail,1724

B) Elargissement  et agrandissement des quais au XVIII:

A Nantes, l'activité négrière est tellement intense et économiquement fiable que le quai de la Fosse est agrandi jusqu’à plus de 600 mètres à la fin de la traite.

Quais de Liverpool au XVIIIè siècle

Liverpool a suivi le même schéma; Le plus vieux des docks de Liverpool date de 1715. Le quai était le premier quai commercial clos au monde. Des quais supplémentaires ont été ajoutés, tous ont été reliées entre eux par des portes d'écluse. Ils s'étendent de 7,5 miles le long de la Liverpool bank et du fleuve Mersey. Le système de quai interconnecté était le système le plus avancé du port du monde.Il est devenu un port commercial incontournable notamment dans la période de transfert d’esclaves d’un continent à un autre, du commerce général transatlantique et de l’émigration européenne.

 

II) Fin de la traite et diversification des activités portuaires au XIX siècle:

Lors de l'abolition de la traite négrière, en 1807 pour le Royaume-Uni et en 1815 pour le reste de l’Europe, les deux ports ont continué leur activité négrière, en particulier à Nantes qui continua à déporter de 1815 à 1830  prés de 100 000 esclaves en 318 expéditions; ceci en toute illégalité ; ce trafic fut appelé « le commerce du bois d'Ebène ». Après 1830, ce trafic illégal fut arrêté et les ports de Nantes et Liverpool se sont reconvertis. Liverpool se transforma en port industriel et de migration vers les Amériques ; un bon nombre de marchands s’y installèrent.

Docks de Liverpool rénovés fin  XXème siècle

Nantes se transforma en ville manufacturière autour de ses chantiers navals, son industrie métallurgique, créa sa propre marque de biscuit (la marque LU),...

  Le port de Nantes vu de ballon.1888.Hugo Alesi.

Les nombreuses activités industrialo - portuaires s' installèrent sur l'île de Nantes au XIX siècle et début XX siècle puis entre Nantes et St Nazaire mi XX siècle.

Anneaux de Buren, quai des Antilles, île de Nantes

 

Lien vers l'article suivant sur la "Marie Séraphique" et le "Brookes"

SOMMAIRE

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe