En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Revue de presse

"Ouest France" présente les travaux de 64 élèves de 1ère et 51 élèves de 3ème

Par rupn 1, publié le lundi 2 mai 2016 22:10 - Mis à jour le dimanche 15 janvier 2017 21:58

Suite à la présentation de travaux de 64 élèves de 1ère et 51 élèves de 3ème du collège de St Georges sur Loire devant 5 Témoins (Lien),  le journal "Ouest-France" a publié un article :

"En face d’eux, pas moins de cinq témoins, pour certains résistants, déportés ou persécutés. Dont Pierre Lazarus (photo). Soixante-quatre élèves de 1re ES du lycée angevin Bergson et cinquante-et-un élèves de 3 du collège Jean-Racine de SaintGeorges-sur-Loire leur ont présenté tous leurs travaux s’intéressant à l’art et la littérature pour résister. Et en particulier à la peintre Charlotte Salomon. Mais aussi à l’Angevine Jeanne Letourneau, professeur de dessin à Joachim-du-Bellay, déportée « politique » au camp de Ravensbrück, qui a écrit un récit de ses deux années passées dans ce camp, intitulé Clichés barbares . Une somme de travaux que l’on peut consulter sur le site du lycée Bergson"

Avec l'aimable autorisation de M. Jean François Martin, chef de rédaction Ouest-France Angers

 

------------------

« L’art et la littérature pour résister et pour commémorer d’Angers à Auschwitz» et

 Autour du témoignage «Voyage à Pitchipoï » de Jean-Claude Moscovici

Les travaux réalisés par 64 élèves de 1ère ES et 51 élèves de 3ème du collège Jean Racine de St Georges sur Loire) ont été  présentés devant plusieurs Témoins (résistants, déportés, persécutés,…) mardi 26 avril de 10h30 à 12h30 :

M.Bernard Maingot (résistant angevin à 18 ans, déporté à Mauthausen) , Mme Odette Blanchet Bergoffen (résistante à 17ans, Juste parmi les nations pour avoir sauvé Jean Claude Moscovici , sa soeur et sa mère, chevalier de la Légion d’Honneur),  M. Léo Bergoffen (né à Berlin en 1922,réfugié en Tchécoslovaquie puis en France, déporté à Auschwitz en 1942) M. Pierre Lazarus (persécuté, réfugié en 1942 en Argentine)  et Mme Michelle Rousseau Rambaud (fille d'un  résistant vendéen déporté à Mauthausen et mort avant sa libération).

Lien

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe