En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Revue de presse

Un 3ème article de presse sur le concert de Jean Rondeau

Par rupn 1, publié le jeudi 14 janvier 2016 21:26 - Mis à jour le dimanche 15 janvier 2017 21:56

Le quotidien " Le Courrier de l'Ouest" a publié un article rédigé par M.Lacroix ( photographie CO josselin Clair) dans son édition du 14 janvier 2016 suite au concert de Jean Rondeau, Victoire de la musique classique 2015 :

"Le clavecin pour les nuls par Jean Rondeau, à Bergson

Révélation des dernières Victoires de la musique classique, le claveciniste Jean Rondeau s’est glissé avec bonheur dans la peau du professeur, hier au lycée Bergson.

Le temps s’est arrêté. Dix minutes. Entre la sonnerie de 15 h 55 et celle de 16 h 05. Le temps d’un concert insolite dans le forum du lycée Bergson. Le temps d’une rencontre entre la musique du XVIIIe siècle - La Marche des Scythes de Pancrace Royer - et les oreilles d’adolescents du XXIe. « C’est le choc des cultures », témoigne en souriant Thierry Dechaume, professeur de musique dans l’établissement angevin. Un choc d’abord improbable et finalement magique par la grâce d’un jeune homme à peine plus âgé que son auditoire : Jean Rondeau, 24 ans, et un CV de claveciniste déjà bien garni. Cheveux en bataille, barbe de quelques jours et chemise en jean délavée ; la révélation des dernières Victoires de la musique classique a mis le public dans sa poche avec la dextérité d’un Glenn Gould sur les Variations Goldberg. Devant le clavecin du Conservatoire régional comme au micro où il s’est prêté au jeu des questions-réponses avec la centaine de lycéens de l’option musique. Loin des clichés, il a parlé aux jeunes avec un langage de jeune. Il a dit des mots comme « chiant » et « gueule ». Il a évoqué Google et YouTube. Il a expliqué simplement la différence entre le clavecin (aux cordes pincées) et le piano (aux cordes tapées). Il a avoué que « jouer du Chopin au clavecin n’a aucun intérêt ». Il a accouplé « en direct live » les deux claviers du clavecin. Il a convoqué Rameau, qu’il adore et dont les pièces dse clavecin seront au sujet du bac 2016. Il a aussi dit qu’il gagnait correctement sa vie mais qu’il était musicien « par passion ». Ce qui n’a étonné personne".

François LACROIXPhoto CO - Josselin CLAIR.

Deux autres articles présentaient le concert :

Pièces jointes
Aucune pièce jointe