En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

De la seconde à la terminale

Choisir le Droit en Terminale L: la spécialité DGEMC

Par admin bergson, publié le samedi 27 septembre 2014 12:07 - Mis à jour le samedi 27 septembre 2014 12:07

Choisir le droit et les grands enjeux en enseignement de spécialité en Terminale L

 

Dans le cadre de la réforme du lycée, de nouveaux enseignements sont proposés aux élèves afin de tenir compte de l’évolution de la société et du marché. Le lycée Bergson se démarque des autres établissements du bassin d’Angers en étant le seul à proposer comme enseignement de spécialité aux futures Terminales L Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain (DGEMC).

Un atout incontestable pour nos élèves

Un constat d’abord : Le droit fait partie de notre quotidien que ce soit pour des évènements heureux (un contrat de mariage signé chez le notaire) ou malheureux (décision d’un tribunal d’instance pour statuer sur un divorce). Il imprègne aussi l’actualité des médias : songeons par exemple à la décision prise par le Conseil Constitutionnel à la fin de l’année 2012 qui considère comme confiscatoire toute forme d’imposition qui dépasserait le seuil des 2/3 des revenus ou la décision prise par le gouvernement d’étendre le mariage pour tous.

 

 

Savoir décrypter les faits marquants de notre actualité et d’en comprendre les enjeux majeurs : Voilà une des premières finalités de cet enseignement.

Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain (DGEMC) a aussi pour objectif de préparer les élèves à intégrer dans de bonnes conditions les Instituts d’Etudes Politiques (ou Sciences Po), où l’enseignement de la culture générale et des « différentes branches du droit » occupent une place très importante dans la scolarité. Cet enseignement est aussi tout particulièrement recommandé pour des élèves qui visent les classes préparatoires, un cursus en droit (type Ecole National de la magistrature) et plus généralement toutes filières qui exigent une ouverture d’esprit sur les grandes questions en débat et des connaissances juridiques solides.

Modalités des épreuves et contenu

En tant qu’enseignement de spécialité, DGEMC est coefficienté 4 au baccalauréat des séries L. Il fait l’objet de trois heures de cours hebdomadaire. Les différents domaines du droit (droit constitutionnel, droit international, droit de la famille, …) ainsi que leurs enjeux sont évoqués. A la fin de l’année, les élèves soutiennent un projet, qu’ils ont librement choisi en fonction de leur préoccupation, devant un jury à l’oral.

Par goût ou par intérêt, les futurs élèves de Terminale L ont tout à gagner à choisir DGEMC comme enseignement de spécialité.

Les enseignants :

Régis Gautier, Christophe Mahaut et Rachel Roblin.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe