En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Sensibilisation à la protection de l'environnement (PAE)

Semaine des Menus Loire Océan

Par REGIS GAUTIER, publié le vendredi 23 février 2018 10:52 - Mis à jour le jeudi 19 avril 2018 17:23
2018-02-20 09.56.17.jpg

 

Film réalisé par des élèves de 1ère L option Arts Plastiques

Notre restaurant scolaire : des mets de qualité, une gestion rigoureuse et un espace de convivialité

Chaque jour, Joël Parage et son équipe servent près de 1100 repas, ventilés de la sorte : entre 850 et 950 le midi et entre 180 et 200 le soir et ceci sans compter les petits-déjeuners. C’est un véritable tour de force car pour s’activer dans les fourneaux, la brigade ne compte que 5 personnes épaulées de 3 autres collègues le midi pour servir et assurer la desserte. Tout le personnel, depuis la décentralisation, dépend dorénavant de la Région. Un cahier des charges très ambitieux est fixé pour améliorer la qualité dans nos assiettes, oeuvrer en faveur de l’environnement et participer au développement de nos campagnes. L’objectif consiste à tendre vers 50 % de produits régionaux et 100 % de produits français. Quelques exemples de filières courtes : le lait 100 % bio vient du May-sur-Evre, les yaourts fermiers de Brissac, les crudités sont aussi issues de l’agriculture biologique tout comme le pain servi le jeudi et le vendredi, … Assurer des débouchés aux productions de qualité de nos agriculteurs et réduire l’empreinte écologique lors du transport sont donc des objectifs atteints. Des « menus ligériens » sont ainsi servis quotidiennement.

 

 

 

 

 

Si les élèves paient leur repas 3,93 euros, l’équipe ne dispose que de 2,10 euros en nourriture pour mitonner de bons petits plats. Il faut avoir de l’imagination pour parvenir à cet exploit. Deux exemples parmi tant d’autres : pour économiser l’électricité, obtenir une viande plus savoureuse et moins perdre de poids à la cuisson, les fours tournent la nuit à basse température. Ainsi la masse d’un rôti ne diminue que de 15 %, contre 30 % avec une cuisson normale. On peut donc acheter de la qualité. L’an passé, deux bars à légumes ont été installés : dorénavant, ce sont les élèves responsabilisés qui se servent. Résultat sans appel : - 80 % de pertes. Non seulement, on ne gaspille pas de la précieuse nourriture, mais en plus on fait des économies à l’heure où les deniers publics font défaut.

Les élèves se sentent bien dans le self. Tous en témoignent. Ils prennent un repas de qualité et se retrouvent aussi en toute convivialité. Un moment agréable donc pour se ressourcer en milieu de journée et faire le plein d’énergie afin d’aborder les cours de l’après-midi.

-------------

Sensibilisation à la protection de l'environnement et aux impacts économiques et sociaux des modes de consommations est l'un des axes du Programme d'Actions Educatives (PAE) de la région des Pays de la Loire.

Eau, biodiversité, déchets, économie d’énergie, énergies renouvelables,… des thématiques variées pour permettre aux apprentis et lycéens de s’investir en matière de développement durable.

« Éducation vers un développement durable » vise à inciter les jeunes à s’investir dans des projets de développement durable et à entamer une réflexion sur l’importance de faire évoluer les comportements et les pratiques et à les valoriser au sein des établissements et des territoires.Lien

Pièces jointes
Aucune pièce jointe