En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Saison musicale 2014/2015

"le Courrier de l'Ouest " a publié un article sur la soirée de gala à St Léger

Par LOIC COCHENNEC, publié le jeudi 25 juin 2015 14:06 - Mis à jour le lundi 7 septembre 2015 22:44

Dans son édition du 15 juin 2015, le quotidien " Le Courrier de l'Ouest" a publié un article avec photographie sur la 2ème soirée de gala organisée à St Léger des bois par les élèves de l'option musique.

Voici le texte de l'article :

Soirée de gala pour les lycéens de Bergson

"Mercredi, la commune de Saint-Léger-des-Bois a accueilli pour la deuxième année consécutive le Lycée Bergson à l’occasion d’un gala de la chanson.

Tout était fin prêt dans la magnifique salle de la Calebasse mise à leur disposition. Les tréteaux étaient montés, la sonorisation et les éclairages parfaitement réglés, les micros branchés en batterie.

« Je remercie sincèrement la municipalité qui nous a réservé un accueil sympathique, je remercie ce public qui sait montrer à notre égard un grand enthousiasme », a dit Maéva un peu sous le coup de l’émotion et de la joie. Car la fête fut parfaitement réussie par ces adolescents discrets et réservés.

« Ce sont des chansons qui nous parlent beaucoup et c’est la raison pour laquelle nous les avons bossées à fond », expliquent-ils. On n’en doute pas dans la salle où l’on se plaît à écouter ces airs venus d’outre-Atlantique sans renier cependant le folklore local comme les Amants de Saint-Jean, Alléluia, le Temps des cathédrales. On essuie des applaudissements nourris, on souffle au micro un merci discret, on fait l’accolade ou le baiser furtif sur la joue du pianiste ou du joueur au cajun.

Tiens ! Il y a même un quadragénaire, professeur au lycée, qui compose et qui chante une mélodie irlandaise avec des accents de Reggiani et de Ferrat. « C’est ma première scène et je remercie infiniment Maéva qui m’a fait une petite place. » Maéva qui chante à son tour l’une de ses dernières compositions pour un être cher qu’elle a perdu dernièrement. La voix murmure, elle enfle, c’est un cri du cœur.

Finalement on prend fait et cause pour ces ados qui sont réservés, enthousiastes, passionnés et si raisonnables".

Lien vers l'article de Ouest-France

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe